mardi 11 août 2009

Hors sujet, si vous voulez...

111 commentaires:

  1. Bnjour Chere Anne,

    Si vous m'en laissez le loisir, je m'en saisi ;-D

    Et je lance une conversation sur un article du Monde en date d'hier :
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2009/08/10/le-vatican-envisage-de-reconnaitre-les-enfants-de-pretres_1227196_3214.html

    Je trouve ce sujet très douloureux, pas tant pour les femmes et les prêtres concernés que pour ces enfants...

    Bonne lecture et à très bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Il était fait pour vous ! Merci de vous en emparer le premier, même si le sujet que vous souhaitez aborder est des plus difficile.

    Oui, en effet, c'est un sujet très difficile.
    Cela rejoint l'idée d'infidélité et de la consommation d'une union illégitime. Car le Prêtre a fait alliance avec l'Eglise et celle-ci est brisée. Mais l'ambiguïté vient du fait que la rupture n'est pas tout à fait possible. La situation évoquée vaut aussi pour le mariage religieux entre époux avec des enfants.

    La solitude de certains prêtres les amène à éprouver une forme de dépression. Mais encore une fois, combien de personnes seules vivent avec une dépression chronique ?

    Un prêtre vit cette situation, car peut-être, a t-il prononcé un "OUI" à Dieu, en ayant inconsciemment gardé un petit "non", sur lequel il n'a pas voulu s'arrêter.

    Je pense que certaines tentations sont l'occasion de dire un OUI total à Dieu lorsque celui-ci n'a pas été donné du très fond de soi.
    Mais, ce OUI peut devenir un "non" et dans le cas de l'infidélité, le Pape demande de clarifier une situation de OUI/NON, ce qui est très compliqué.
    L'honnêteté avec soi-même rend libre. Le péché alors n'a plus de prise et il n'y a plus de souffrance.

    Prions Marie pour nos prêtres et pour nous mêmes, qu'elle nous garde unis dans la Foi et l'espérance de la Miséricorde de Dieu.

    A bientôt,

    Bonne soirée,

    anne

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Anne,

    En préambule à ma réponse, un aveu. Je n’avais jamais ne serait-ce qu’imaginé que des situations pareils existaient. Je me suis donc pris un grosse claque quand j’ai lu cet article.

    Je vois tout à fait votre ressenti sur le sujet, mais je crois que le fond de ce sujet c'est l'enfant issu d'une tel union. Certes, le déclencheur c’est qu’il y a rupture de son engagement, illégitimité et beaucoup d'autres choses subjacentes. Mais ce pauvre enfant qui n’a pas le droit à l’amour de son père, à qui l’on ment… je trouve ça profondément choquant.
    Je suis (il faut bien mettre de l’espoir dans tout ça) néanmoins rassuré que l’église prenne le sujet et souhaite le traiter. Car, selon la formule consacrée, bien qu’elle ne soit pas coupable, on peut quand même la tenir pour responsable de la situation de ces enfants.

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Pierre,

    je pense qu'il faut être prudent pour ce qui est de la responsabilité de l'Eglise.

    "Attention au pécheur il peut en entraîner d'autres sur sa pente."

    L'Eglise est comme une femme trompée, et vous parlez de ses responsabilités comme d'une accusation.

    Vous faites reposer la responsabilité de son mari sur elle, alors que c'est lui l'auteur de ces actes en responsabilité.
    C'est lui qui a rompu le pacte d'alliance "d'Amour" qui les unissaient. C'est l'Amour qui est trahit.

    Ce ne sont pas des prêtres mariés qu'il faut à l'Eglise, mais des victimes d'amour. Elle en a grandement besoin.

    C'est douloureux d'ouvrir les yeux, mais plus encore de ne pas les avoir ouverts à temps.

    L'Amour de Jésus rend fort.

    Ne perdez pas de vue les intérêts de Jésus. Ses intérrêts, c'est de sauver autant d'âmes qu'il est possible et cela passe par l'Eglise.

    Que Jésus nous fortifie dans son Amour Saint et Fort, car nous sommes tous pécheurs fragiles et nous avons besoin de Lui chaque jour.

    Jésus, Jésus, toujours Jésus !

    Bonne soirée Cher Pierre,

    anne

    RépondreSupprimer
  5. Vous m'avez mal compris.
    L'église est responsable du mensonge, de la non reconnaissance des enfants par leur père car elle leur demande le silence.
    En allant fouiner sur les sites et des assos qui en parlent, j'ai lu des trucs completment allucinants.
    En bref, mon propos, c'est : "pauvres enfants qui ne sont pas reconnus, ou vivent sans connaître la vérité parce que notre Eglise, gênée d'un évenement (qui n'est pas de son fait, je suis d'accord avec vous, complètement d'accord) qu'elle ne souhaite pas voir éclater au grand jour, ou médiatisé."

    RépondreSupprimer
  6. Hé ! en apparté du sujet qui nous occupe sur ce fil, un petit "clin d'oeil" :

    http://www.lejdd.fr/Culture/Musique/Actualite/Madonna-malvenue-a-Varsovie-126223/

    Il semblerait que c'est reparti pour un tour, le débat sur les concerts/festivals

    ;-D

    RépondreSupprimer
  7. Merci !
    Je place l'annonce sur N&N de suite !

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Anne,

    Un nouveau sujet que je trouve intéressant :
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/10/10/des-cathos-de-l-interieur-expriment-une-parole-critique-au-sein-de-l-eglise_1252165_823448.html#xtor=AL-32280270

    RépondreSupprimer
  9. Concernant la phrase du cardinal André Vingt-Trois, je ne peux que me désoler pour lui et je n'ai pas envie de la commenter davantage.

    Pour avoir travaillé en paroisse, je suis capable de comprendre les frustrations des femmes œuvrant au sein de l'église.

    Une frustration qui n'apparait pas immédiatement, mais qui devient très pesante au bout d'un certain temps. En effet, au départ on pense agir pour l'Eglise et l'on s'aperçoit que l'on est au service essentiellement des prêtres. Il y a une notion que j'ai découverte : "les serviteurs des serviteurs".

    En fait, les bénévoles sont considérés comme des serviteurs inférieurs, aux services des serviteurs supérieurs que sont les prêtres. C'est une notion qui ne vient pas des Prêtres mais des laïcs eux-mêmes, en pensant ainsi trouver leur place aux côtés des prêtres.

    Lorsque j'étais servante des Serviteurs, au début je croyais que j'allais expérimenter la phrase "soyez au service les uns des autres" avec cette belle réciprocité d’entraide entre frères. Je pensais dans ma naïveté que j'allais vivre cette fraternité dans les services à l'Eglise. Que le Prêtre lui-même allait me montrer comment être au service des autres en étant ce modèle à suivre.

    Mais en réalité, une paroisse, par certains côtés, ressemble à une armée, à un service administratif, à une école, à une famille, à une entreprise, à un petit village en somme.

    Je pense que si dans cette organisation la femme ne trouve pas sa vraie place c’est en raison du retrait de la vie sociale de l’Eglise.
    Je m’explique :

    Avant l’Eglise était au centre du village. La paroisse était un lieu ouvert faisant partie de la vie des villageois. La vie sociale était imprégnée de la vie de la paroisse et vice versa.
    Maintenant, Il nous faut entrer dans les murs pour retrouver cette vie de village. On étouffe très rapidement. Nous envahissons la vie du prêtre et notre vie est déconnectée de la vie de la paroisse. Nous ne pouvons pas être reconnues car nous n’y avons pas notre place et cela est normal.

    Alors, certaines veulent le contraire. Que la paroisse devienne un village intérieur, où les prêtres sont père et où les femmes sont femmes de prêtres, comme cela la vie paroissiale est vraiment vivante au cœur de leur vie avec une vraie vie d’Eglise. C’est prendre le problème à l’envers.

    Le problème ne vient pas de l’Eglise, mais de la perte de la Foi des autres villageois qui sont devenus étrangers à la paroisse. On ne vit plus sa Foi à l’extérieur, mais à l’intérieur dans une sphère quasis privée.

    A ce compte, il nous faudrait presque recréer des villages chrétiens, avec une paroisse et des familles chrétiennes autour, et recréer une Nation Chrétienne.

    Si ce projet séduit quelqu’un, je suis partante pour la création d’un village Chrétien !

    Qu’en pensez-vous Pierre ?

    Sur ce doux rêve, bonne nuit !

    anne

    RépondreSupprimer
  10. Pierre,

    je voulais vous apporter des précisions sur ce que j'ai écrit au sujet du rôle de la femme dans l'Eglise, mais vous n'êtes pas entré dans le dialogue que vous aviez pourtant suscité. C'est ce message du ciel qui m'invite à le faire…

    http://jesusfilsdedieu.blogspot.com/2009/10/femme-regarde-marie-ton-modele.html

    La précision que je souhaitais apporter :
    La femme a un rôle important dans le monde et auprès du prêtre comme Marie. La femme n’a pas de rôle à jouer dans l’Eglise mais en périphérie comme nos grands-mères le faisaient. Elles faisaient de « bonnes œuvres » auprès des enfants, des pauvres, des malades et du prêtre aussi. L’Eglise, c’est le Prêtre, c’est Jésus-Prêtre (il est le gardien de la Foi). Marie est Apôtre et Missionnaire (elle transmet), elle met l’Evangile au monde par l’Esprit-Saint.

    Merci Pierre et bon dimanche,

    anne

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Anne,

    Aujourd'hui, c'est la saint Parfait.

    "Parfait, ce saint homme, desservait la paroisse de saint Ascicle dans la ville de Cordoue (Andalousie).
    Mais, en l’an 850, comme tous ses confrères, il savait que l’on risquait sa tête à vouloir convertir les musulmans. Aussi se méfia-t-il d’abord quand deux d’entre eux, l’abordant dans la rue, lui demandèrent ce qu’il pensait de Jésus et de Mahomet. Puis, une amitié naquit entre eux trois et la langue de Parfait se délia.
    Un jour, il finit par déclarer à ses nouveaux compagnons que "Jésus était le Fils de Dieu, Dieu lui-même et le sauveur universel des hommes. Quant à Mahomet, je préfère ne pas vous en parler, de peur de vous fâcher". "Mais au contraire, dis-nous ta vérité, répondirent les deux fourbes, nous ne désirons que nous instruire. Parle sans crainte, nous te promettons de ne pas te faire de mal !"
    En confiance, Parfait se mit à leur prouver que Mahomet était un faux prophète et qu’il leur fallait renoncer à lui, s’ils voulaient être sauvés. Après d’aimables discussions théologiques, ils se souhaitèrent le bonjour et se séparèrent en se promettant de réitérer cette passionnante conversation. Mais d’un naturel confiant, Parfait ne sut pas déceler la duperie. En effet, cette amitié naissante n’était qu’un vulgaire maquillage afin de porter un coup fatal à ce saint homme.
    En bons casuistes, les deux "méchants" tinrent parole : eux-mêmes ne lui avaient fait aucun mal ce jour-là, mais ils dénoncèrent Parfait aux autorités compétentes qui se chargèrent de le faire arrêter sur-le-champ. Traduit devant le tribunal arabe, Parfait fut condamné à mort.
    Mais avant d’être décapité le 18 avril 850, il se confia au Padre Ignacio de la Mesa, ministre du Seigneur de la petite ville d’Almodovar del Rio, près de Cordoue. Il lui révéla que durant son sommeil, un ange lui apparut et lui dévoila un secret pour que nul ne puisse après son martyre souffrir de la méchanceté de son prochain. L’ange lui aurait dit : "Puisque tu es tombé à cause des méchants, c’est par ta bouche que les sans-cœur tomberont. Je te donne les pouvoirs, use-s-en pour les gentils qui te prieront".
    Padre Ignacio eut juste le temps d’apprendre les révélations de Parfait que, en larmes, il assista, impuissant, à la décapitation de son ami." (http://www.ciels.fr/ri003.htm)

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Denis,

    je viens de vous envoyer un mail personnel.

    (Votre commentaire n'est pas hors sujet sur H&N au contraire !).

    à bientôt,

    Bonne soirée,

    anne

    RépondreSupprimer
  13. Bonsoir Anne,

    « Des hommes et des dieux » primé au festival de Cannes le dimanche de la Pentecôte, un public debout pendant 6 minutes pour applaudir le film, un moment de grâce ressenti par tous les assistants, si ce n'est pas un truc de fou ça ??!!
    Un céleste contrepoint à « Hors-la-loi », le détestable film anti-français ?...

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Denis,

    "un truc de fou !" ça peut s'appeler "la grâce" cher Denis. ;)

    merci pour cette belle nouvelle :))))))))

    bonne soirée,

    anne

    RépondreSupprimer
  15. Oui ! ça remarche !!
    J'ai failli en casser mon clavier de joie !!
    Plus de frayeurs comme ça hein !
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  16. :))))))))

    je n'en reviens pas moi-même !
    Promis Denis, je vais mieux maîtriser ma souris à l'avenir :) Pardon pour les frayeurs !
    à bientôt !

    anne

    RépondreSupprimer
  17. Bonsoir Anne,

    Je vous recommande le débat qui se tient actuellement sur un site ami, où la discussion est réellement passionnante et les commentaires de haute tenue (comme d'habitude!...):
    http://www.fdesouche.com/133729-il-reste-peu-de-temps-si-nous-voulons-vivre/comment-page-7#comments

    A très bientôt !

    Bonne soirée.

    Denis

    RépondreSupprimer
  18. Merci Denis, très intéressant...

    à bientôt,

    anne

    RépondreSupprimer
  19. Bonsoir,

    Paysan Savoyard est toujours aussi excellent !

    http://www.fdesouche.com/159857-techniques-d%E2%80%99intimidation-de-la-population-de-souche#more-159857

    A lire et à faire lire par tous !!

    RépondreSupprimer
  20. Bonsoir Anonyme,

    le Paysan Savoyard est toujours aussi excellent, oui, je confirme !

    Merci pour ce texte,

    bonne soirée,

    anne

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour,

    Je voudrais vous souhaiter une bonne année 2011 ainsi qu'a toute l'équipe ! et aussi vous remercier de votre réponse à mon commentaire de l'autre jour. C'était très intéressant, j'aimerais la relire, maisje ne la retrouve pas, c'est pour ça que je poste ici à tout hasard.
    Bonne année donc et encore merci!

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Frédo,

    merci beaucoup pour vos bons vœux pour 2011. En fait d'équipe, des lecteurs contribuent de temps en temps à alimenter N&N en vidéos ou en textes, ce qui correspond davantage à une amicale et libre participation de quelques personnes, plutôt qu'à une véritable équipe de blogueurs. Ces personnes se reconnaîtrons.

    A mon tour de vous exprimer mes vœux...
    Je vous souhaite une année 2011, vécue dans la confiance, l'amour et la lumière à la suite du Christ Jésus.

    Vous avez bien fait de poster votre commentaire ici, néanmoins je vous propose de vous retrouver sur le fil que vous recherchiez, si vous le voulez bien !

    http://jesusfilsdedieu.blogspot.com/2010/12/des-ephebes-au-vatican-font-leur-show.html?showComment=1293708377208#c7071222336959076331

    à bientôt,

    anne

    RépondreSupprimer
  23. Bonsoir Anne,

    Voulez-vous une exposition irrévérencieuse à l'encontre de la Vierge Marie ? En voici une !

    Je lis sur le site ami christianophobie.fr
    (http://www.christianophobie.fr/breves/exposition-blasphematoire-narthex-cautionne)

    « A Nantes, se tient une exposition qui ridiculise la Sainte Vierge Marie. Galerie Albane, rue de Suffren, Soisig Chamaillard propose en effet aux visiteurs des « apparitions » de « saintes détournées ».

    On y croise, entre autres, une Vierge avec un fusil dans les mains et un chapeau de mexicain, une autre avec les cheveux roux, un manteau rouge et noir, avec un écriteau : « sang pitié » ? avec des dents de vampire. Mais aussi une Vierge coupée en tronçons, dévissés dans un certain sens, une Vierge déguisée en superwoman… Sans parler des deux bustes de Marie qui s’embrassent sur la bouche, etc.»

    Vous pouvez protester à cette adresse : info@galerie-albane.com

    Selon le site Narthex.fr, proche de la Conférence des évêques de France, il faut relativiser : si vous êtes choqué, c'est qu'il s'agit d'« un conflit générationnel entre une proposition d’une jeune artiste et la perception d’une personne plus âgée. »

    Merci bien, mais pour ce qui est de moi, je ne me suis jamais senti aussi jeune.

    RépondreSupprimer
  24. Merci Denis,

    je viens de relayer cette information scandaleuse.

    anne

    RépondreSupprimer
  25. Pour lire quelques lettres de protestation qui ont déjà été envoyées aujourd'hui :

    http://www.christianophobie.fr/breves/exposition-blasphematoire-narthex-cautionne

    A vos plumes !

    RépondreSupprimer
  26. Bonsoir,
    Pourquoi ne pas mettre une boîte à idées, sur laquelle les lecteurs posteraient leurs idées, leurs suggestions, leurs désirs de voir traiter un sujet, leurs récits ou témoignages.
    Il pourrait aussi y avoir des rubriques, telles que : "comment s'est passée votre nuit de noces", "votre plus mauvais souvenir de la saint Valentin", "votre dîner le plus raté", "ce qui vous agace le plus", "comment niquer ses vacances bêtement", etc etc.
    Les gens posteraient leur souvenirs.ce serait l'occasion de prendre des bosses mémorables et de se réjouir un peu dans ce monde inquiétant.
    D'avance merci de votre attention!

    RépondreSupprimer
  27. Denis,

    je passe par N&N pour vous prévenir que j'essaie de vous envoyer un mail, mais ma connexion internet est capricieuse. Merci pour votre patience. De mon côté je travaille cette vertu avec quelques difficultés !

    Bonne soirée,

    anne

    RépondreSupprimer
  28. Bonsoir Anne,
    Je crois que c'est le réseau qui débloque.
    Je viens de vous envoyer un courriel pour tester.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  29. Bonsoir,
    Insomnie garantie ! Lisez ceci :
    http://actualitechretienne.wordpress.com/2011/06/23/la-puce-rfid-pour-tous-les-americains-en-2013/

    RépondreSupprimer
  30. Pluie d'étoiles filantes ce soir
    http://actu.orange.fr/sciences/une-exceptionnelle-pluie-d-etoiles-filantes-attendue-samedi-soir-en-europe-afp_258954.html

    RépondreSupprimer
  31. Deux pics sont prévus: à 19 h 09 et à 21 h 57 heure française.

    RépondreSupprimer
  32. Rions un peu pendant la crise : 5 scénarios d'un futur de folie
    http://fortune.fdesouche.com/34426-rions-un-peu-en-attendant-la-crise-5-scenarios-d%E2%80%99un-futur-de-folie

    A lire pour garder le moral.

    RépondreSupprimer
  33. Bonsoir,
    Soirée pour la recherche les 12 et 13 décembre 2011 avec la fondation Jérôme Lejeune.
    http://www.soireespourlarecherche.com/

    RépondreSupprimer
  34. Merci anonyme, c'est déjà sur N&N, mais une piqûre de rappel et bien utile...

    http://jesusfilsdedieu.blogspot.com/2011/07/12-et-13-decembre-2011-grandes-soirees.html#fr

    RépondreSupprimer
  35. Requiescat in pace !

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/36/Muammar_al-Gaddafi_at_the_AU_summit.jpg/200px-Muammar_al-Gaddafi_at_the_AU_summit.jpg

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/19/Benghazi_caricatures_of_Gadafi01.JPG/220px-Benghazi_caricatures_of_Gadafi01.JPG

    RépondreSupprimer
  36. Pétition lancée par la Droite Populaire
    « Non au droit de vote des étrangers »

    Pour signer la pétition, cliquer ici :
    http://www.nondroitdevotedesetrangers.com/signup.php

    Merci à tous !

    RépondreSupprimer
  37. Clin d’œil de l’histoire !
    Aujourd’hui, 23 octobre 2011, c’est l’anniversaire d’une surprenante coïncidence de l’histoire :
    23 octobre 1456 : mort de Jean de Capistran
    Cinq cents ans plus tard :
    23 octobre 1956, les Hongrois de Budapest se soulèvent contre le communisme et renversent la statue de Staline construite sur l’emplacement d’une chapelle de la Vierge.

    « Après la conquête de Constantinople en 1453 par les Turcs, Mehmed II prépara l’invasion de la Hongrie, et arriva avec une armée de 100 000 hommes pour envahir la Serbie en 1455. le pape Calixte III prêcha la croisade à Francfort en 1454 afin de se défendre contre l’invasion des ottomans, Jean de Capistran y répondit et entreprit de recruter des chrétiens de Hongrie. Les armées ottomanes et chrétiennes se rencontrèrent à Belgrade en juillet 1456, où la ville de Belgrade était en partie détruite par les canons turcs. Jean de Capistran exhorta à la délivrance de la ville avec un drapeau orné d’une croix et aux cris « Jésus, Jésus, Jésus ». Son charisme lui permit de contribuer à la défaite des Turcs. »

    RépondreSupprimer
  38. « A la mosquée de la Roche-sur-Yon, les collégiens s’imprègnent de l’islam. »

    http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-A-la-mosquee-de-La-Roche-des-collegiens-s-impregnent-de-l-islam_40771-2003327-pere-pdl_filDMA.Htm
    A archiver...

    En Angleterre, c’est encore mieux :
    http://img805.imageshack.us/img805/3540/54630445.jpg

    RépondreSupprimer
  39. Bonsoir,
    Connaissez-vous ce site ?
    Il y a toute une page sur Kerizinen.
    http://signes.coza.net/bibliotheque/surnaturel/kerizinen.php
    Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
  40. Bonsoir,

    non, je ne connaissais pas ce site, qui n'est pas celui d'une catholique "pratiquante", mais d'une personne qui a un goût certain pour le surnaturel.

    Les apparitions de la Vierge Marie, de Jésus ou des saints sont souvent repris par des sites qui touchent aux phénomènes surnaturels, et le problème vient qu'entre une vérité, il y a beaucoup d'erreurs par méconnaissance et/ou amalgames.

    Il est toujours préférable de se référer à des sites de Prêtres, de paroisses, ou de l'Église en général pour avoir des informations fiables sur ce qui la concerne.

    Pour les apparitions de Kérizinen, l'Eglise a rendu un jugement négatif par Mgr Barbu, évêque de Quimper, le 12.07.1975.

    Mais, elle tolère néanmoins la pratique de la piété populaire Bretonne.

    Pour ma part, étant originaire du Finistère, cet endroit ne me laisse pas indifférente. J'avais pour projet de le visiter, mais en définitive mon intention est restée à l'état de projet...

    Je connais cet endroit par une de mes tantes. Elle-même ayant fait ce pèlerinage, elle me l'avait conseillé.

    Pour ce site, je vous le déconseillerais, car il fait un mélange des genres et apporte la confusion.

    bien cordialement,

    anne

    RépondreSupprimer
  41. Bonsoir,
    Merci. Votre appréciation est très intéressante. L’absence de caution de l’Eglise vous fait redouter le risque d’imposture. Mais il doit bien s’y passer des choses tout de même. J’ai lu des témoignages de gens qui y ont obtenu des grâces et même des guérisons. Je sais bien que des êtres de lumière peuvent aussi produire des manifestations surnaturelles, mais pourquoi ne serait-ce pas la Vierge ? J’ai lu par exemple ce court témoignage :
    « Je suis allée depuis le début des apparitions, et à chaque fois la Vierge Marie a exaucé nos demandes, et j’y retourne souvent pour la remercier, et une source donne de l’eau miraculeuse qui a guéri bien des malades (http://lesamisdejesus.forumactif.net/t1763-kerizinen).
    Et ceci : « En 1952, une source s’est mise à couler, depuis elle n’a jamais tari. »
    Je trouve que l’Eglise est un peu injuste vis-à-vis de la piété populaire, qu’elle ne fait que tolérer d’une manière un peu condescendante, alors qu’il est porteur d’une grande ferveur chez les gens simples. Le culte des saints, qui part du cœur, ne plaît pas à l’Institution, c’est très net. Combien de prêtres invoquent saint Michel, sainte Jeanne d’Arc, sainte Geneviève dans leurs messes ? Pourtant, a-t-on constaté une déviation païenne dans le bon peuple de France à cause de la piété populaire ?...
    On trouve des avis favorables concernant Kerizinen sur le site les amis de Jésus. http://lesamisdejesus.forumactif.net/t1763-kerizinen
    Je ne sais quoi en penser.
    Sur Garabandal, lire aussi :
    http://lesamisdejesus.forumactif.net/t652-l-avertissement-annonce-a-garabandal

    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  42. Bonjour Victor,

    Vous écrivez : "Le culte des saints, qui part du cœur, ne plaît pas à l’Institution..."

    Je vous réponds : "Si c'était le cas, pourquoi l'Eglise continuerait-elle de canoniser des saints encore aujourd'hui ?

    L'Eglise émet des jugements qui sont souvent considérés comme trop prudents par les catholiques qui croient aux apparitions. La Foi catholique ne repose pas sur des apparitions, mais sur les Paroles de Jésus, sur sa Vie et sa Mort sur une croix. Les Évangiles nous font connaître Jésus et son Message, c'est ce qui est, et restera essentiel pour l'Église et doit l'être pour nous aussi.

    Pour les apparitions Mariales, le plus souvent, Marie nous demande des prières intenses pour nous détourner du mal qui vient à nos portes, ou parfois son exigence est plus forte, elle nous demande des sacrifices pour les pécheurs. Ses demandes sont accompagnées de recommandations spirituelles ou de révélations plus grandes de l'Amour de Dieu pour les hommes aux travers des Cœurs de Jésus et de Marie.

    Pour les deux sites d'apparitions, ils ne doivent pas vous poser de problème. S'ils sont pour vous des lieux de recueillement et de proximité avec Marie et Jésus, tout va bien, si vous recherchez le sensationnel, alors, vous pourrez vous dire que c'est peut-être ça que l'Église redoute.

    Bonne soirée,

    anne

    RépondreSupprimer
  43. Xavier Lemoine : « La République court à la catastrophe ! »
    « En 2020 ce sera nous. »
    Lire l’article ici :
    http://www.francesoir.fr/actualite/societe/xavier-lemoine-republique-court-catastrophe-148488.html

    RépondreSupprimer
  44. Bonsoir,
    Le pape canonise des saints, c’est vrai. Mais ensuite, qu’en fait l’Eglise ? Rien. Elle les ignore, c’est cela que je voulais dire. Si vous dites à un prêtre que vous priez sainte Jeanne d’Arc ou même l’archange saint Michel, il vous écoutera poliment, mais au fond, il vous regardera comme un simple d’esprit.
    Toutefois, je suis d’accord avec vous sur la nécessaire méfiance qu’il convient d’observer à l’endroit du surnaturel. L’émotion ne devrait entrer en rien dans notre pratique religieuse. C’est le piège de l’égo. On se croit en intimité avec le divin parce qu’on éprouve des émotions faciles, on s’installe dans le sentiment et résultat on s’égare.
    Mais je ne suis pas sûr que ce soit ce genre de circonspection qui anime les prêtres à l’encontre de la piété populaire. Si peu d’entre eux invoquent Jeanne d’Arc dans leurs messes, c’est sans doute plutôt par une forme de religieusement correct, je dirais presque de routine « professionnelle » qui les conduit à ne pas s’écarter du bréviaire dans l’exercice de leur fonction sacerdotale.
    Certes, la parole de Jésus se suffit à elle-même, et c’est vers elle que nous nous tournons toujours quoi qu’il arrive. Mais la piété populaire, est à mes yeux une aide appréciable. Certaines personnes ont besoin de l’émotion, y compris esthétique, pour se hisser dans la sphère spirituelle, sans pour cela tomber dans le sensationnel.
    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  45. Bonsoir Victor,
    je partage ce que vous écrivez.
    Ce qui est important pour vous, c'est de prier les saints que vous aimez. N'attendez pas que les prêtres vous le demandent.
    Et ne vous souciez pas du regard des autres, Seul celui du Christ vous fera avancer dans l'amour et la Vérité, Lui seul connaît ce que vous avez dans le coeur. Néanmoins, s'Il connaît vos intentions et vos attentes, cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas Lui exprimer, au contraire.
    L'effet le plus sensationnel à mon sens, c'est qu'Il est en nous, ce n'est pas qu'il puisse apparaître à l'extérieur de nous.
    Bien cordialement,
    anne

    RépondreSupprimer
  46. Bonsoir à tous,
    Je ne trouve pas sur le site de Civitas les prochains rendez-vous au Châtelet.

    Avez-vous connaissance des dates des prochains rassemblements ?

    D'avance merci si vous pouvez me répondre. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  47. Bonsoir anonyme,

    concernant le Châtelet, je n'ai pas d'information, mais pour d'autres lieux voici les éléments que je peux vous apporter :

    La pièce « Sur le concept du visage du fils de Dieu » quitte le théâtre de la Ville pour être jouée, du 2 au 6 novembre, dans un autre théâtre de la Mairie de Paris, le Théâtre Le 104.

    Civitas a déclaré aux autorités chacune des manifestations de protestation devant le théâtre « Le 104 » et organise chaque soir de représentation un rassemblement statique devant ce théâtre.

    Pour le MERCREDI 2 NOVEMBRE : Rendez-vous à 20h30 devant le 5 rue Curial, Paris 19ème (métro : Riquet)

    Les lieux de manifestations pouvant être modifiés, vérifier quotidiennement le lieu de rendez-vous sur le site www.francejeunessecivitas.com

    à bientôt,

    anne

    RépondreSupprimer
  48. Bonjour,

    Merci de ces informations.

    Bonnes méditations en cette Toussaint pluvieuse.

    RépondreSupprimer
  49. Victor, ce jour est votre jour...

    bonne Fête de tous les Saints, à tous, et à vous en particulier !

    anne

    RépondreSupprimer
  50. Rhaaaaa, vous m'avez reconnu.

    RépondreSupprimer
  51. Bonjour,
    Du nouveau !
    http://actu.orange.fr/france/homosexualite-une-juge-renverse-la-jurisprudence-sur-l-autorite-parentale-afp_298428.html

    RépondreSupprimer
  52. Bonsoir,
    Que pensez-vous du spectacle musical Ourra qui va passer au Palais des Congrès à Paris les 7 et 8 janvier 2012, retraçant le chemin des premiers apôtres ?
    http://www.ourra.net/le_representation.php?top=info&secid=2&catid=6

    D'avance merci si vous avez le temps de m'éclairer, avant que je réserve des places. c'est déjà presque plein !
    Bonne soirée, à bientôt j"espère.

    RépondreSupprimer
  53. Bonjour Triton,
    Vous me demandez mon avis sur un spectacle que je ne connais pas, il m'est donc difficile de vous répondre. En allant sur le site de ce spectacle, mon impression première est plutôt favorable. Mais, cela reste au niveau de l'impression. Pour le fond, c'est autre chose. Je pense que vous passerez une bonne soirée, pour le contenu, je compte sur vous pour nous faire un compte rendu...
    Merci pour votre confiance,
    à bientôt,
    anne

    RépondreSupprimer
  54. Bonjour,

    D'accord, promis je vous ferai un compte rendu.

    Seriez-vous d'accord pour passer l'annonce en une de votre blog ?

    Je viens de voir que Mgr Rey avait émis un avis favorable sur ce spectacle. Cela ne peut être complètement mauvais...

    Merci pour votre aimable réponse.

    RépondreSupprimer
  55. Combattant françaisvendredi, 11 novembre, 2011

    HONNEUR AUX POILUS !!

    http://histoirepatrimoinebleurvillois.hautetfort.com/archive/2011/11/09/11-novembre-hommage-aux-poilus-de-1914-1918.html

    Souvenons-nous de ceux qui sont tombés pour la France, et qui continuent à tomber pour elle.

    RépondreSupprimer
  56. Bonsoir Triton,
    ce spectacle se vend tout seul, néanmoins je veux bien en faire l'annonce mais un peu plus tard, en décembre.
    En cette période, sur N&N, elle risque de passer inaperçue. (N'hésitez pas à me faire un rappel vers le 15 déc.)
    Bien cordialement,
    anne

    RépondreSupprimer
  57. JEUDI 15 DÉCEMBRE 2011 A 19 H
    Parvis des droits de l'homme - Trocadéro – Paris

    GRANDE VEILLÉE DE PRIÈRE ET DE SOLIDARITÉ
    AVEC LES CHRÉTIENS PERSÉCUTÉS

    Les organisateurs regroupés en une Coordination Laïque de Solidarité Chrétienne (COLSOC) :
    Bernard Antony, président de Chrétienté-Solidarité-Persécutions ;
    Moh. Christophe Bilek, Notre-Dame de Kabylie ;
    Pasteur Saïd Oujibou, communauté chrétienne d'Afrique du Nord ;

    Premiers appelants :
    • Mgr Aillet, évêque de Bayonne
    • Général d’Armée François Cann, C.R.
    • Bernard Carayon, député, maire de Lavaur
    • Xavier Lemoine, maire de Montfermeil
    • François Foucard, chroniqueur religieux
    • Marc Fromager, directeur de l’Aide à l’Église en Détresse
    • Jean-Pierre Maugendre, président de Renaissance Catholique
    • Daniel Hamiche, journaliste
    • Me Jérôme Triomphe, avocat
    • Me François Wagner, avocat
    • Marie-Thérèse et Dominique Urvoy, professeurs d’université en langue et civilisation
    arabes
    • R.P. Argouarc’h, Sainte-Croix de Riaumont
    • Jacques Arnoult, Choeur Montjoie Saint Denis
    • Dom Louis-Marie, Père Abbé du Monastère Sainte-Madeleine du Barroux
    • Abbé Vincent Ribeton, Fraternité Saint-Pierre
    • Abbé Guillaume de Tanoüarn, Centre Saint-Paul
    • Jean Maher, président des Coptes d'Europe
    • Elish Yako Association d'Entraide aux Minorités d'Orient, Irak
    • Guillaume de Thieulloy, Riposte Catholique
    • Richard Haddad éditeur, Liban
    • Jeanne Smits, journal Présent
    • Cécile Montmirail, journaliste
    • Maurice Calmein et Pierre Dimech, présidents fondateurs du Cercle Algérianiste…

    RépondreSupprimer
  58. Singulier colis qui nous tombe du ciel :

    http://actu.orange.fr/insolite/une-boule-metallique-non-identifiee-tombe-du-ciel-en-namibie-afp_386770.html

    Le plus drôle, c'est qu'ils ne sont même pas fichus de nous dire ce que c'est.

    RépondreSupprimer
  59. Une vidéo saisissante :

    http://www.christianophobie.fr/videos/un-musulman-saoudien-se-convertit-a-jesus-christ-en-direct-a-la-television?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Christianophobie+%28Observatoire+de+la+christianophobie%29

    RépondreSupprimer
  60. Combat pour la foilundi, 26 décembre, 2011

    LA PEUR DES BIEN-PENSANTS
    (Extrait de l’éditorial de l’abbé Beauvais dans le Chardonnet de décembre 2011.)

    Nous n’avons pas reçu la grâce du baptême, nous n’avons pas eu la grâce de voir un peu plus clair que les autres dans la crise que traversent l’Église et la société pour faire de nous des catholiques style petits-bourgeois, repus de mondanités, de soirées, mais toujours absents quand le combat ou même le simple service demandent quelque effort, comme ce sera le cas tous les soirs et peut-être dans le froid du 8 au 17 décembre. Il y a des évêques membres d’une cinquième colonne qui travaillent à la destruction de l’Église, du dedans, et qui veulent la transformer en quelque chose de tout à fait différent. Il y en a d’autres qui, quand il s’agit d’intervenir lorsque la foi est en danger, lorsque le nom du Christ est bafoué, ne font aucun usage de leur autorité sinon pour affirmer la liberté de conscience, la liberté d’expression ou de créativité artistique. Ils ferment les yeux, appellent à la modération ou essaient par une politique d’autruche d’ignorer ce qui se passe, prisonniers qu’ils sont de cette maladie de l’intelligence qui les a rendus tels des chiens muets, maladie qui porte un nom destructeur : libéralisme.
    Ils ont donc peur d’être attaqués dans les médias, d’être traités de « réactionnaires », « gens à courte vue », « moyenâgeux », « étroits », « intégristes », « fascistes », « nazis ». Même dans nos milieux, parce que même parmi nous ce même libéralisme a imposé le silence à tant de clercs et tant de laïcs, a atteint, parfois parmi les meilleurs d’entre nous, qui, sur certains sujets sur lesquels l’Église a pourtant parlé, ne voudraient pas passer pour des « tradi-coincés ». La chose qui les unit tous, c’est qu’ils craignent plus les hommes que Dieu, et ceci est très grave, car c’est le commencement de notre défaite en tant que catholiques. A eux s’applique le mot de saint Pie X : « La puissance des méchants se nourrit de la lâcheté des bons. » Cette léthargie, il est vrai, de ceux qui occupent ou non une position d’autorité, est la maladie de notre temps très répandue également en dehors de l’Église. On la trouve chez les parents, les professeurs.
    Si elle s’est introduite dans l’Église, c’est parce que la lutte contre l’esprit du monde, engagée par l’aggiornamento, a fait place à un relâchement et à l’abandon à l’esprit du temps. Mais, comble de l’ironie, ceux-là mêmes qui font preuve d’une si grande léthargie face au mal, à l’erreur, au péché, au blasphème, adopteront une attitude autoritaire envers ceux qui luttent pour la vérité, pour défendre l’honneur de Jésus-Christ, envers les vrais croyants qui font ce qu’eux-mêmes auraient dû faire, vérifiant par là ce que disait Louis Veuillot : « Il n’y a pas plus intolérant qu’un libéral. » Alors la voix de Pie XII se fait entendre : « Il est temps, chers fils, de secouer la funeste léthargie. C’est tout un monde qu’il faut refaire depuis les fondations ; de sauvage il faut le rendre humain, d’humain le rendre divin, c’est-à-dire selon le cœur de Dieu. Ce n’est pas le moment de discuter, de chercher de nouveaux principes, d’aligner de nouveaux buts et objectifs. Les uns et les autres sont déjà connus et assurés dans leur substance parce que enseignés par le Christ lui-même, mis en lumière par l’élaboration séculaire de l’Église. C’est la fidélité au Christ Jésus, à sa parole, à son esprit, qui assure le passage de la grâce. Je suis venu mettre le feu sur la terre, a dit Notre-Seigneur, signe de contradiction. »

    RépondreSupprimer
  61. Combat pour la foilundi, 26 décembre, 2011

    LA PEUR DES BIEN-PENSANTS (SUITE)

    Alors attention à tout cet esprit délétère qui amène la peur, peur d’être inadaptés au monde, peur d’être coupés du monde, peur de passer pour des illuminés, des retardataires, peur de paraître attachés à des formes surannées. Dans cette crainte de ne pas être de son époque, le chrétien veut faire flèche de tout bois. Au lieu de prendre simplement dans le monde ce qui est bon ou indifférent, ou encore de garder une sage mesure dans l’emploi des moyens terrestres, il ne cesse de parler du monde, de le flatter, d’en utiliser les ressources, même dangereuses ou mauvaises, et d’afficher à l’égard du mal ou du péché une indulgence scandaleuse sous prétexte qu’il faudrait être moderne à tout prix. Mais faudrait-il par rapport au mal, par rapport au monde moderne, user de diplomatie ? Le cardinal Pie nous répondait déjà le 14 janvier 1870 : « Notre siècle est fatigué d’expédients, fatigué de transaction et de compromis. Trop de diplomatie dans le maniement de la vérité n’honore et ne grandit point notre caractère à ses yeux. La sincérité nous sert mieux dans son esprit que l’habileté. D’ailleurs, après qu’on a tout essayé, l’heure ne serait-elle pas venue d’essayer enfin la vérité chrétienne ? »

    De quelle diplomatie faut-il user ?
    Soyez diplomates ! Slogan ecclésiastique qui prend un sens aujourd’hui encore plus dangereux qu’autrefois.
    Soyons diplomates, oui, mais à condition que la diplomatie envisagée ne soit pas infidélité, trahison envers la doctrine, lâcheté devant les attaques répétées contre Notre-Seigneur, sa Sainte Mère, les choses saintes. La fausse prudence constitue une erreur magistrale sur le plan apostolique. Elle se confond avec la crainte des hommes. Le monde n’attend pas, et Dieu certainement moins encore, que nous enveloppions toujours ce que nous croyons. Cette prétendue prudence n’est en réalité qu’infidélité envers Dieu. Or, aujourd’hui, que d’atténuations, de présentations colorées, nuancées, d’omissions qui viennent tronquer la parole et la doctrine de Jésus-Christ. Il n’y a donc pas pour nous de demi-mesure, ni de tiédeur possible. « Oui, oui, non, non. » Il faut être pour ou contre le Christ et « quiconque, dit saint Jacques, veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. » « N’aimez ni le monde, dit saint Jean, ni rien de ce qui est dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est pas en lui. » On ne peut être à la fois pour Dieu et pour le monde. Pour donner Jésus Christ et sa parole, il faut fatalement heurter le monde. Certes, il faut aimer les hommes d’une vraie charité, mais sans cesser de combattre le monde. La doctrine évangélique est loin de la paix à tout prix. Donc pas de compromission, pas de lumière sous le boisseau. L’apôtre tel que vous devez tous l’être dans votre milieu, doit être zélé, bon, indulgent, compréhensif, accueillant, mais la fidélité à Dieu, à Notre-Seigneur Jésus-Christ doit éviter toute complicité ou compromission avec le mal. De là des attitudes de réserve, de distance, de boycott, avec des hommes ou des organismes qui incarnent le mal d’une manière ou d’une autre. Car c’est trahir Dieu que de laisser croire qu’on peut pactiser avec ses ennemis. Saint Paul disait déjà : « Malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile. » Comment concevait-il cette annonce ? Il s’en explique aux Corinthiens : « Aussi vrai que Dieu est fidèle, notre langage avec vous n’est pas oui et non. Car le Fils de l’homme, le Christ Jésus n’a pas été oui et non. Il n’y a eu que oui en lui. » Et encore : « Nous ne sommes pas comme la plupart qui trafiquent la parole de Dieu. Non, c’est en hommes sincères, c’est en envoyés de Dieu que devant Dieu nous parlons dans le Christ. » La vérité ne peut être adaptée. On trouve là encore la raison du silence

    RépondreSupprimer
  62. Combat pour la foilundi, 26 décembre, 2011

    LA PEUR DES BIEN-PENSANTS (Suite et fin)

    devant les plus grands blasphèmes, celle de paraître trop absolu dans l’expression de la vérité, trop brutal, trop mystique ou « moyenâgeux » selon les cas, au regard de l’esprit du siècle. Qu’entend-on de la bouche de ceux qui devraient parler ? Que le sens de l’histoire et l’évolution interdisent qu’on s’en tienne à une conception « périmée » du dogme ; que le progrès de l’esprit humain et de la matière exige une adaptation. Il en résulte que la morale devient toute relative et que disparaissent insensiblement les notions fondamentales de bien et de mal, de grâce et de péché. « Des vérités incomplètes, disait Abel Bonnard, restent infécondes. » Voilà pourquoi nous avons pris les armes, de la foi, de la parole, de la sainte colère pour lutter contre le blasphème érigé en expression culturelle. Notre-Seigneur en a donné l’exemple, il a accusé les pharisiens avec vigueur et en face, ses imprécations sont connues.
    Mais laissez-moi terminer par cette exhortation du cardinal Pie : « Nation chrétienne et catholique depuis le premier instant de sa formation, la France est venue à ce point que la neutralité religieuse est présentée désormais comme essentielle à son droit public. Il en coûte cher à la terre, il en coûte cher aux nations de ne pas fléchir le genou devant le nom et la royauté de Jésus. Ce sont alors d’autres génuflexions qu’il faut faire. La langue qui refuse de s’ouvrir pour proclamer et confesser la puissance du Roi Jésus, à quels silences humiliants n’est-elle pas condamnée ! Comme si nous pouvions inventer un autre fondement que celui qui a été évidemment posé et qui est le Christ Jésus ! Comme s’il tenait à nous qu’il y ait sous le ciel un autre nom donné aux hommes et dans lequel ils puissent trouver le salut. Entends donc, ô France, entends la déclaration de ton Dieu et ton Roi : « Celui qui rougira de moi et de ma doctrine et de ma loi, le Fils de l’homme rougira de lui. »
    Abbé Xavier Beauvais

    (Le numéro 273 du Chardonnet est encore disponible à la paroisse.)

    RépondreSupprimer
  63. Combat pour la foimardi, 27 décembre, 2011

    Chère Anne Kerjean,
    Ce texte est destiné à circuler au maximum.
    Peut-être une publication sur votre blog aiderait à la diffusion des idées qu'il contient ?
    D'avance merci de votre soutien.

    RépondreSupprimer
  64. Bonjour Combat pour la foi,

    Je voudrais profiter de votre mail pour vous faire part de ce que représente pour moi la Paroisse Saint-Nicolas du Chardonnet.

    L'histoire de cette paroisse est liée à mon histoire personnelle d'une façon très marquée. Nous avons comme une même destinée.

    En 1977, cette église a été investie de force par des membres de la Fraternité Saint Pie X, et des amis de la fraternité tel que mon futur époux.

    Mon époux n'est pas à proprement parlé un ami direct de la fraternité, mais il en partage les valeurs.

    L'amitié a joué un rôle crucial dans son intervention au travers de son ami d'enfance, futur paroissien de l'église Saint-Nicolas du Chardonnet, qui l'a sollicité pour cette action.

    Ainsi, grâce à mon époux et une poignée de Catholiques, la Liturgie Traditionnelle continue d'être célébrée encore aujourd'hui par toute une communauté en plein cœur de Paris.

    Trois ans plus tard, j'entrais dans cette église pour la première fois grâce à une amie paroissienne. Rapidement j'ai intégré le groupe de jeunes. J'ai vécu une première conversion marquante. Et par une relation au sein de ce groupe j'ai fait la connaissance de mon futur époux.

    A cette époque, ayant perdu la Foi et trouvant la liturgie moderne fadasse, voir ridicule, j'errais dans un désert spirituel. En entrant dans cette église, j'ai tout de suite été portée par le recueillement, la discrétion des quelques fidèles présents et le silence qui y régnait. Mon intériorité s'est tout de suite nourrit de l'esprit qui se dégageait de cette pieuse atmosphère au parfum d'encens qui m'a donné de ressentir la Présente du Christ en Croix.

    Ainsi, au travers de cette église je suis une épousée. Mon mari, en prenant cette église a gagné une épouse en retour qui elle-même a reçu l'Esprit du Christ grâce à son combat.

    Le combat physique et temporel pour gagner l'Alliance éternelle dans la Croix du Christ, est chose insensée pour un catholique "normal". Pour moi, c'est l'esprit de cette église.

    Alors que Saint Nicolas n'est plus ma paroisse depuis mon mariage, à la suite de mon époux, je suis à nouveau dans l'esprit de ma première Alliance* dans ce contexte christianophobe.

    Au travers de mes photos, je montre que son combat continue et qu'au travers de ma vie, elle a porté des fruits qui me nourrissent encore aujourd'hui.

    Mon combat pour les enfants dont on veut interrompre la vie, découle de la fécondité de cette Alliance.

    C'est votre pseudo qui m'a incité à vous écrire ce que je vous témoigne : "combat pour la Foi".

    Le Combat pour une Alliance Divine qui donne la Vie aux âmes. Quel Divin programme !

    Restons au cœur de ce beau combat pour les âmes assoiffées de Dieu.

    Que l'Enfant Jésus vous bénisse.

    anne

    *J'écris au sujet d'une première Alliance car il y a eu une deuxième Alliance à Saint Gervais-Saint Protais le jour du Vendredi Saint, encore une fois, grâce à mon époux.

    RépondreSupprimer
  65. Combat pour la foisamedi, 31 décembre, 2011

    Bonjour Anne Kerjean

    Votre témoignage, que j’ai lu plusieurs fois avec beaucoup d’intérêt, est un véritable cadeau, un viatique pour 2012.
    Merci.
    Je comprends à présent que tout ce que vous faites a un sens bien précis, une direction dont rien ne peut vous faire varier. Votre action est beaucoup plus claire pour moi, lumineusement claire même.
    Connaissez-vous saint Charbel, moine catholique maronite libanais, guérisseur et thaumaturge ?
    http://www.saintcharbel-annaya.com/home.php?lgid=1
    http://www.st-charbel.fr/portrait1.php

    Un livre vient de lui être consacré :
    http://www.librairietequi.com/#A-49737-Saint-Charbel,-p%C3%A8lerin-de-l%C2%B4absolu-selon-les-t%C3%A9moins-de-l%C2%B4%C3%A9poque

    Tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2012, à vous, à votre équipe et à tous vos lecteurs !

    RépondreSupprimer
  66. Bonjour Combat pour la foi,

    Deo gratias !

    Saint Charbel, oui, je le connais comme étant le Saint Libanais par excellence. Mais je ne peux pas dire que je connaisse véritablement sa vie et ses œuvres les ayant oubliées.

    Un Prêtres Libanais m'avait donné un portrait taillé dans le bois, ce bois étant du Cèdre du Liban, avec une intention bien précise. Ce bois, avec le temps, s'effritait, si bien que j'ai décidé de le mettre dans un placard, ce qui fait que je l'avais oublié. Vous me donnez l'occasion de le rechercher, en espérant que le bois soit resté intact.

    Vos liens sont une occasion de "renouer" avec ce Saint.

    Merci infiniment pour ce partage et pour vos Vœux, que vous adressés aux acteurs plus ou moins actifs de N&N. Ils se reconnaîtrons.

    Je vous souhaite pour cette année 2012 une Foi inébranlable en compagnie de Jésus, dans la force de Son Amour.

    anne

    RépondreSupprimer
  67. Bonsoir Anne Kerjean,
    Je viens de découvrir une biographie récente et peu connue de Jeanne d’Arc. J’ai pensé qu’il serait sans doute intéressant de la faire connaître à vos lecteurs. Il s’agit de :

    JEANNE D'ARC, HISTOIRE D'UNE AME
    Par olivier Rioult

    Avec une lettre de Jean de Viguerie, historien

    Déjà la 2e édition

    Texte de page 4 de couverture
    Elle est l'héroïne nationale, la Pucelle, la Sainte de France, la gloire de la Loraine, la guerrière qui a inversé le cours de la guerre de Cents Ans et bouté l'Anglais hors de la Patrie… mais Jeanne est d'abord une âme. C'est cette perspective que choisit ici M. l'abbé Olivier Rioult. Dans cette véritable somme, l'auteur raconte avec détails l'enfance, les voix, la rencontre avec le Dauphin, les batailles historiques, la capture, le procès et la mort de sainte Jeanne d'Arc. Mais il va plus loin, entre dans le sanctuaire de cette âme toute pleine de son Dieu et attachée jusqu'au sang – jusqu'aux cendres – à ses devoirs envers lui. C'est ainsi qu'on découvre, l'une après l'autre, les vertus et même les péchés de Jeanne, son influence sur sainte Thérèse de Lisieux…

    Éditions Clovis

    650 pages - 14 x 21 cm

    Photo de la couverture :
    http://www.clovis-diffusion.com/Files/19840/Img/19/jeannedarc.jpg

    RépondreSupprimer
  68. Merci à vous surtout Anne.

    RépondreSupprimer
  69. « Dieu bénisse les Hongrois ! »

    La nouvelle constitution de la Hongrie est entrée en vigueur le 1er janvier.
    Bien sûr tous les mondialistes sont paniqués. Raison de plus pour en parler, non ?
    Un paradoxe bien vu dans cette indignation sélective :
    http://www.oratoirenotredamedefatima.org/blog/index.php/2012/01/la-hongrie-reconnait-lembryon-dans-sa-nouvelle-constitution/

    RépondreSupprimer
  70. A voir : video de l'entretien de Carl Lang par Franck Abed

    http://pdflimousin.over-blog.com/article-interview-de-carl-lang-president-du-parti-de-la-france-candidat-de-l-udn-a-la-presidentielle-2012-pa-94482241.html

    RépondreSupprimer
  71. Réponse du FN à Sarkozy sur Jeanne d’Arc

    Jean-Marie et Marine Le Pen ont rendu hommage ce samedi 7 janvier 2012 à Jeanne d'Arc à Paris, en exaltant des symboles de jeunesse et de nationalisme à travers la « Pucelle d'Orléans », honorée tous les 1er mai par le Front national.
    Si les deux leaders du FN ont déposé, ensemble, une gerbe au pied de la statue de Jeanne d'Arc, place des Pyramides, c'est Jean-Marie Le Pen, 83 ans, qui a assuré le discours devant une petite foule de sympathisants, environ 100 à 150 personnes.
    Au lendemain de l'hommage rendu par Nicolas Sarkozy, qui a appelé à « ne pas laisser [Jeanne d'Arc] entre les mains de ceux qui voudraient s'en servir pour diviser », le président d'honneur du FN a convenu que l'héroïne appartenait « à la France et aux Français ».
    « Mais elle n'appartient sûrement pas aux partis qui n'en parlent jamais ou qui n'en parlent que dans les périodes électorales », a-t-il enchaîné.
    Ni « aux partis qui ont livré la France à l'européisme et au mondialisme, qui veulent la dissoudre dans une Europe fédérale, qui ont abandonné la garde millénaire des frontières, qui dénient la légitime priorité nationale, qui ont organisé une immigration étrangère massive, ce qui ne respecte aucun des principes qui ont fait agir Jeanne et qui l'ont fait mourir », a-t-il poursuivi.
    De son côté, Marine Le Pen, qui n'a pas pris la parole à la tribune, a déclaré aux journalistes que ce n'était « pas le tout de rendre hommage à Jeanne d'Arc, mais encore faut-il partager les valeurs qui étaient les siennes ».
    « Or, rendre hommage à Jeanne d'Arc, qui était en même temps héroïne et sainte, quand dans le même temps on mène un mandat comme l'a fait Nicolas Sarkozy qui est un mandat d'abandon de la souveraineté nationale, de disparition de la liberté du peuple et d'islamisation progressive de notre pays, très objectivement il y a quand même une incohérence », a-t-elle affirmé.
    Exaltant la « destinée christique » de Jeanne d'Arc – « comme son divin modèle elle ne venait pas apporter la paix mais l'épée » –, Jean-Marie Le Pen a pour sa part aussi loué le symbole de jeunesse représenté par l'héroïne.
    Une jeunesse « dont la situation est pire que la moyenne des Français » aujourd'hui, a-t-il ajouté, avant de donner une série de chiffres sur le chômage des jeunes, leurs suicides, l'insécurité, puis de déplorer l'installation en France de médecins étrangers.
    Il a aussi déploré « la discrimination positive, qui signifie racisme anti-Français de souche, car à compétence égale, c'est le jeune visiblement issu de l'immigration qui sera choisi ». Mais, selon lui, « il faut que la jeunesse se prenne en main, qu'elle ne compte pas sur l'aide de l'Etat et de ses parents ».

    Source :
    http://actu.orange.fr/france/le-fn-replique-a-sarkozy-avec-une-jeanne-d-arc-symbole-de-jeunesse-et-de-nationalisme-afp_417774.html

    RépondreSupprimer
  72. Conférence d'Yvan Blot
    La France survivra-t-elle à l'invasion migratoire ?
    Le lundi 16 janvier 2012 à 19h30

    à l’Hôtel Néva (rez-de-chaussée)

    14 rue de Brey – 75017 Paris (près de l’Étoile)
    --------
    « Agir pour la démocratie directe »
    73, rue de la Faisanderie 75116 Paris
    Courriel : atheneion@free.fr
    site web : www.democratiedirecte.fr

    Présentation de la conférence :
    Un livre d’avertissement est paru aux Etats-Unis et vient d’être traduit en français : "Une révolution sous nos yeux ; comment l’Islam va transformer la France et l’Europe" de Christopher Caldwell avec une préface de la démographe Michèle Tribalat.
    Ce livre traite surtout de l’immigration musulmane et fait un sombre pronostic sur l’avenir de la civilisation européenne. Il met en valeur le profond fossé entre les élites dirigeantes auto-satisfaites et moralement pharisiennes et le peuple qui se situe sur « le front de l’immigration » dans la vie quotidienne.
    Il est vrai que l’immigration de populations culturellement non européennes est un problème très grave que les élites négligent quand ils ne s’en font pas complices. On est censé être en démocratie mais quand avons-nous été consultés pour accepter une immigration de masse dans notre pays ? Jamais (à la différence des Suisses).
    Et pourtant, celle-ci pose des problèmes économiques, politiques, culturels et religieux.
    (La suite sur
    http://www.polemia.com/article.php?id=4450)

    RépondreSupprimer
  73. « Une révolution sous nos yeux - Comment l'islam va transformer la France et l'Europe »
    de Christopher Caldwell
    [Photo de la couverture :
    http://ecx.images-amazon.com/images/I/419LAMJZLOL._SL500_AA300_.jpg]
    Au lendemain de la parution aux Etats-Unis, en 2009, du livre de Christopher Caldwell, Reflections on the Revolution in Europe dans sa version originale, le professeur Alain Besançon, membre de l’Institut, présentait l’ouvrage dans un commentaire ayant pour titre : « Un livre qui devrait faire scandale ! ». Il concluait en émettant le vœu qu’il « soit traduit, lu et discuté. Il en vaut la peine ». Hélas, il n’en fut rien jusqu’à ce qu’un éditeur français, les éditions du Toucan, plus courageux que ses confrères qui s’y étaient refusés, entreprenne en octobre 2011 la traduction et la publication de cet opus, avec une préface de la démographe Michèle Tribalat.
    La sortie du livre en librairie fut discrète. Contrairement à la grande presse anglo-saxonne de 2009, les médias français d’aujourd’hui, à quelques rares exceptions, se gardent bien d’en parler. Et pourtant, l’éditeur américain l’avait présenté en son temps comme « une sorte d’explosion qui s’apprête à frapper la scène politique britannique, un ouvrage aux idées si renversantes qu’il en changera le débat sur la question la plus importante de la politique européenne ».
    Que pouvait donc avoir écrit Christopher Caldwell, chroniqueur au Financial Times et rédacteur au Weekly Standard pour provoquer un engouement dans la grande presse britannique et un ostracisme quasi total dans les médias français ?
    La thèse de Caldwell est simple mais précise et peut se résumer en quelques mots : Caldwell, fort d’un séjour prolongé en Europe et armé d’une documentation importante – le nombre des notes du livre en fait foi – décrit la progression fulgurante de l’immigration en Europe et s’interroge sur la question de savoir si les Européens peuvent conserver la même Europe avec des gens différents. A notre connaissance, Caldwell est le premier à poser la question dans toute son étendue et sa complexité. La réponse est tout aussi simple et précise, c’est NON.
    (La suite sur :
    http://www.polemia.com/article.php?id=4368
    et
    http://www.polemia.com/article.php?id=4366)

    RépondreSupprimer
  74. Les vœux du président de l’association « Una Voce » pour 2012
    Et appel à tous les amoureux du chant grégorien

    Image
    http://www.unavoce.fr/images/stories/emissions_radio/epiphanie0-7-georgesvasari-nationalgallery-edimbourg-1567.jpg

    « Permettez-moi, tout d'abord, de vous présenter mes vœux le plus sincères de bonne et sainte année 2012. En ces temps de confusion extrême, que 2012 entende, dans nos sanctuaires, retentir à nouveau d'une seule voix l'antique liturgie romaine ! Qu'elle voie étudier et pratiquer cette liturgie latine et grégorienne qui est l'expression même de la beauté du culte catholique, de son unité par delà les frontières, comme nous l'a encore récemment montré le dynamisme de la Fédération Internationale Una Voce et les 57 associations qui la composent.

    Notre association n'échappe hélas pas à « la crise » qui frappe l'Europe. Notre équilibre financier est menacé. Les abonnements à notre revue constituant la grosse part de nos ressources, leur accroissement est indispensable pour faire face à nos inévitables frais de fonctionnement. Comme vous le savez sans doute, nous ne bénéficions d'aucune aide publique et nous sommes tous bénévoles. Certains d'entre vous ont répondu favorablement et généreusement à l'appel aux dons que nous avons lancé en fin d'année 2011. Nous les remercions de tout cœur : leurs contributions nous ont été précieuses et nous permettront de conserver l'équilibre des recettes et des dépenses. Il faut continuer à soutenir Una Voce puisque la loi fiscale en vigueur nous est encore favorable. Car cet équilibre restera fragile si les abonnements, et les achats de livres et de disques ne sont pas là pour nous soutenir.

    En ce début d'année, je n'en appelle pas seulement à votre soutien matériel. La mort a fauché largement en 2011 dans les rangs de notre comité d'honneur : Jean Dutourd, Michel Mohrt et plus récemment Georges Daix et maintenant Mme Cerbelaud Salagnac. Heureusement, d'autres personnalités prennent le relais : l'essayiste Denis Tillinac et le romancier Maurice Polard ont déjà accepté de succéder aux deux premiers (qu'ils ont bien connus).

    Mais serons-nous à la hauteur pour les accueillir début juin, lors de notre assemblée générale comme nous le souhaiterions ? Nous sommes trop peu à œuvrer vraiment et beaucoup trop absorbés par cette tâche parfois épuisante. C’est pourquoi nous nous efforçons de réunir toutes les personnes qui veulent contribuer à développer le sens du sacré, à le faire vivre par le Beau. Tous les talents sont les bienvenus : aide à notre secrétariat parisien, promotion de nos activités, représentation en province, gestion informatique, etc.

    AUSSI MON APPEL SE VEUT SOLENNEL. Si une réaction énergique n'a pas lieu, nous devrons ralentir notre action.

    Sans doute ne pouvez-vous pas tous répondre favorablement. Je vous suggère donc une autre forme d’action, loin d'être adjacente ou seulement complémentaire : il s’agit de prier pour qu’Una Voce continue de promouvoir cette louange divine venue du fond des âges, qui a fécondé et exalté tant d'âmes saintes.

    Merci à vous tous qui continuez à nous faire confiance. Bienvenue aux nouveaux. Parlez-en autour de vous et suscitez de nouvelles adhésions, c'est vital...

    Alors seulement l'an de grâce MMXII sera un annus mirabilis pour Una Voce !

    Nous comptons sur vous ! »

    Patrick Banken

    ----------

    Una Voce est une association composée de laïcs qui œuvrent pour accroître la diffusion du chant grégorien et faire revenir dans nos églises les mélodies grégoriennes qui, comme l’écrivait si bien Dom Joseph Gajard, « excellent à prendre les âmes et à les introduire dans la région bienheureuse où Dieu les attend ».

    Contact http://www.unavoce.fr/

    RépondreSupprimer
  75. Louis XVI injustement méconnu et décrié.
    Conférence de Franck Abed
    18 janvier 2012
    à Paris
    http://www.franckabed.com/

    RépondreSupprimer
  76. Qui est saint Michel Archange ?
    http://nostredame.unblog.fr/2009/04/28/saint-michel-archange/

    RépondreSupprimer
  77. Chère Anne, je vois que vous avez parmi vos liens le site de Arnaud Dumouch, "Docteur angélique", qui est un faussaire, comme je viens de le montrer : http://blog.islam-et-verite.com/

    Que Jésus soit toujours plus votre vie et votre joie !

    PS : commentaire déplacé car il y avait erreur sur la personne

    RépondreSupprimer
  78. Bonjour madame, j'apprends, en voyant le commentaire de monsieur l'abbé Pagès que vous avez été trompée par le denommé Arnaud Dumouch. Simple Catholique et habitué du site Gloria.tv, je me permets de me joindre à l'Abbé et d'insister, en toute Vérité et en toute Charité : monsieur Dumouch est un imposteur et un charlatan, "pseudo-catholique" et véritable "loup déguisé en brebis".

    RépondreSupprimer
  79. Cher Abbé Pagès et cher anonyme,

    Merci pour votre démarche auprès de moi, pour mes lecteurs.

    Votre vigilance comble ce qui, pour le coup, m'a fait défaut.

    Que Saint Michel Archange nous préserve des embûches du démon.

    A bientôt,

    anne

    RépondreSupprimer
  80. A lire absolument par les catholiques qui auraient l'intention incongrue de voter pour François Hollande :
    http://www.civitas-institut.com/content/view/754/1/

    Merci.

    RépondreSupprimer
  81. Monsieur Guéant et l’esprit du temps…

    Communiqué de Bernard Lugan du 8 février 2012

    Avec ce qu’il faut désormais appeler l’« affaire Guéant », nous nageons en plein confusionnisme. D’abord parce que Monsieur Guéant a confondu « Civilisation » et régime politique, ce qui, convenons-en, n’est pas tout à fait la même chose…
    Ensuite, parce que la gauche dénonce des propos inscrits dans l’exacte ligne de ceux jadis tenus par Victor Hugo, Jules Ferry, Léon Blum ou encore Albert Bayet [1]. Pour ces derniers, il existait en effet une hiérarchie entre, d’une part les « peuples civilisés », c'est-à-dire ceux qui se rattachaient aux Lumières et à l’ « esprit de 1789 », et d’autre part ceux qui vivaient encore dans les ténèbres de l’obscurantisme. Jules Ferry déclara ainsi devant les députés le 28 juillet 1885 :
    « Il faut dire ouvertement qu’en effet, les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures ; mais parce qu’il y a aussi un devoir. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures ».
    Quant à Léon Blum, le 9 juillet 1925, toujours devant les députés, il ne craignit pas de prononcer une phrase qui, aujourd’hui, le conduirait immédiatement devant les tribunaux :
    «Nous admettons le droit et même le devoir des races supérieures d'attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture et de les appeler aux progrès réalisés grâce aux efforts de la science et de l'industrie. »
    Reconnaissons que Monsieur Guéant est bien loin d’avoir tenu de tels propos clairement racistes. La gauche ferait donc bien de balayer devant sa porte et si les représentants de la « droite » avaient eu un minimum de culture, ils auraient pu, en utilisant ces citations et bien d’autres encore, renvoyer le député Letchimy au passé de son propre parti.
    Le problème est que Monsieur Guéant est un universaliste pour lequel l’étalon maître de la « Civilisation » est, selon ses propres termes, le respect des « valeurs humanistes qui sont les nôtres ».
    A ce compte là, effectivement le plus qu’un milliard de Chinois, le milliard d’Indiens, les centaines de millions de Japonais, d’Indonésiens etc., soit au total 90% des habitants de la planète, vivent en effet comme des « Barbares » ou des « Sauvages». Barbares et sauvages donc les héritiers de Confucius, des bâtisseurs des palais almohades et de ceux du Grand Moghol puisqu’ils n’ont pas encore adhéré à nos « valeurs humanistes », ces immenses marques du progrès humain qui prônent l’individu contre la communauté afin que soient brisées les solidarités, la prosternation devant le « Veau d’Or » afin d’acheter les âmes, la féminisation des esprits contre la virilité afin de désarmer les peuples, les déviances contre l’ordre naturel afin de leur faire perdre leurs repères.
    Face à cette arrogance et à cet aveuglement qui constituent le socle de la pensée unique partagée par la « droite » et par la gauche, se dresse l’immense ombre du maréchal Lyautey qui, parlant des peuples colonisés, disait : « Ils ne sont pas inférieurs, ils sont autres ». Tout est dans cette notion de différence, dans cet ethno différentialisme qui implique à la fois respect et acceptation de l’évidence.
    Or, c’est cette notion de différence que refusent tous les universalistes. Ceux de « droite », tel Monsieur Guéant, au nom des droits de l’Homme, ceux de gauche au nom du cosmopolitisme et du « village-terre ».

    Bernard Lugan
    08/02/12
    http://bernardlugan.blogspot.com/2012/02/monsieur-gueant-et-lesprit-du-temps.html

    [1] Voir à ce sujet les pages 34 à 42 de mon essai Décolonisez l’Afrique !, paru chez Ellipses en octobre 2011.

    RépondreSupprimer
  82. Agenda.
    Les assises « La France en danger » auront lieu le samedi 10 mars 2012 à l’Espace Charenton, 327 rue de Charenton, à Paris, de 9h à 19h.
    Lire la suite
    http://www.nationalite-citoyennete-identite.com/tag/assises-la-france-en-danger/

    RépondreSupprimer
  83. A voir :
    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/02/10/craquements-terre-2011/#xtor=RSS-3208

    RépondreSupprimer
  84. "Je tenais à vous faire part d'un texte assez extraordinaire publié en 1978 par Soljenistyne et qui n'a pas pris une ride. Il s'intitule "le déclin du courage". Si vous ne le connaissiez pas, je me permets de vous le faire partager."

    http://www.viveleroy.fr/Le-Declin-du-courage-par-Alexandre,65

    Je me permets de vous faire partager la lecture de ce texte que m'a adressé un fidèle lecteur de N&N.
    Merci à Y.

    RépondreSupprimer
  85. Bonsoir Madame,
    Avez-vous lu l'article d'Hilaire de Crémiers sur la manifestation de dimanche ?
    A lire absolument, et à faire lire !

    http://www.politiquemagazine.fr/manif_pour_tous_et_maintenant.html

    Bien à vous.
    Marc

    RépondreSupprimer
  86. Bonsoir Anne Kerjean
    Je trouve qu'il n'y a pas assez d'articles sur une même page. Pourquoi ne pas faire des pages plus longues, ce qui rendrait les contenus plus longtemps consultables, sans avoir à aller dans "messages plus anciens" ?
    Une modeste suggestion.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  87. OK, suggestion bienvenue.

    Bien cordialement,

    Bonne soirée U.

    RépondreSupprimer
  88. Pétition adressée à François Hollande pour empêcher la remise en liberté du braqueur multirécidiviste Philippe El Shennawy :

    http://petitions.institutpourlajustice.com/el-shennawy/video.php

    A signer et à faire circuler le plus possible.
    Merci!

    RépondreSupprimer
  89. Hallucinant : La dernière trouvaille, l'enfant neutre.

    "Pour moi, Pop n'est ni une fille ni un garçon, c'est seulement Pop", raconte tranquillement la mère".

    Lire la suite ici :
    http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/archive/2013/02/21/ni-fille-ni-garcon-l-enfant-neutre-cela-commence-deja-mainte.html

    RépondreSupprimer
  90. Le pape François canonise 800 martyrs de la foi.
    http://www.fdesouche.com/370851-le-pape-canonisera-les-800-martyrs-dotrante-qui-avaient-refuse-de-se-convertir-a-lislam/comment-page-1#comments

    RépondreSupprimer
  91. http://www.riposte-catholique.fr/obs-de-la-christianophobie/lantique-monastere-mar-elias-profane-et-detruit-par-les-islamistes-en-syrie#.UZUIx0q721s

    RépondreSupprimer
  92. Anne Kerjean,
    Accepteriez-vous d'annoncer le prochain colloque de l'Association des Amis de Guy Augé qui se tiendra le 1er juin prochain (sur le thème de la famille) ?
    Je vous prépare le texte de présentation.
    Cordialement dans l'attente de vous lire.

    RépondreSupprimer
  93. Tragique destin du premier cobaye de la théorie du genre.
    A lire ici :
    http://www.theoriedugenre.fr/spip.php?article46

    RépondreSupprimer
  94. Ventre aux en-chaires décalées :

    http://www.youtube.com/watch?v=2V1TFqSGw7I

    http://www.youtube.com/watch?v=PpeSj6WRwUA


    http://www.vexilla-galliae.fr/images/pierrette-berge.jpg

    RépondreSupprimer
  95. Anne, ceci va sans doute vous intéresser :
    http://www.youtube.com/watch?v=dRyXkhLZoBw&hd=1

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je n'ai pas tardé pour poster votre trouvaille. Merci !

      Supprimer
  96. Encore quelques idées de lecture :

    http://www.youtube.com/watch?v=YExWrr_OpfE

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/06/les-premiers-mari%C3%A9s-homosexuels-h%C3%A9berg%C3%A9s-%C3%A0-lambassade-de-france.html

    Pour rire
    http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/

    RépondreSupprimer
  97. Actualité de Civitas

    http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/archive/2013/05/30/du-26-au-29-juillet-venez-preparer-la-rentree-avec-civitas.html

    http://www.civitas-institut.com/content/view/1010/1/

    RépondreSupprimer
  98. Bonjour Anne Kerjean,
    Sur votre blog, je ne trouve pas de textes sur la doctrine du salut.
    Qui sera sauvé ?

    Sur internet, il y a tout et n'importe quoi sur cette question.
    Même les papes se contredisent entre eux...
    Quelles lecture sérieuses peut-on faire ?

    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LE SALUT DE DIEU : LA LOI ET LA GRÂCE

      http://www.vatican.va/archive/compendium_ccc/documents/archive_2005_compendium-ccc_fr.html#LE%20SALUT%20DE%20DIEU%20:%20LA%20LOI%20ET%20LA%20GR%C2CE

      à bientôt,
      anne

      Supprimer
    2. Merci Anne Kerjean.

      Supprimer
  99. Franchement réactionnaire la dame.
    Et les curés pédophiles???? cela vous inspire quoi?
    Je hais les curés et leurs affidés!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les curés prônent la chasteté, le contraire de la pédophilie : est ce pour cela que vous les détestez ?

      la majorité de la pédophilie est intrafamiliale et incestueuse, les victimes d'inceste parlent pour la plupart de peres partisans de la libération sexuelle et leur montrant de la pornographie pour les convaincre de se soumettre : aucune n'a jamais parlé de l'utilsation des évangiles ou d'un bréviaire quelconque dans ce but

      Supprimer
  100. Qui a dit en s'adressant aux immigrés qui arrivent à Lampedusa : "J'espère que vous vivrez en paix dans les pays qui vous ont accueillis et conserverez les valeurs de vos cultures" ?

    http://www.lepoint.fr/societe/francois-pape-des-immigres-19-01-2014-1781957_23.php

    RépondreSupprimer
  101. Le pape ne veut pas de la communion dans la main :

    https://www.youtube.com/watch?v=-EKpKpgwn-0

    Voir aussi sur ce sujet :
    http://www.renaissancecatholique.org/Corpus-Christi.html

    Merci de votre aimable attention.

    RépondreSupprimer